TRANSAT RETOUR J 14

Pas de commentaire

Mardi 12 Juin 22H UTC

Position : 35°42N / 39°08W
Distance sur les dernières 24h : 152Mn
Distance parcourue depuis le départ : 1894Mn
Distance à l’arrivée : 530 Mn

Ce matin, nous avons décidé d’organiser une petite fête ce midi à bord du Zanzi’ cooking boat.

Nous sommes passés sous la barre des 600 miles de l’arrivée, il fallait bien marqué le coup ! De fil en aiguille, le menu se dessine.

Avez vous déjà réalisé une île flotante en mer ? Non ? Je vous l’explique, bien que je ne sois pas réputé pour mes talents de patissier, je me lance.

Prenez une perceuse sans fil, une baguette chinoise, 2 fouets et un peu de Grey Tape. Vous voyez où je veux en venir ?
Assemblez le tout et vous obtenez un batteur maison, ou plutôt « bateau » pour monter les blancs.

C’est alors que les blancs montent en neige, saupoudrés de sucre vanillé, un succès. Ils seront ensuite réservés au frigo. Puis c’est la crème anglaise qu’il faut préparée. Le coulis de caramel sera lui préparé minute juste avant le service.

Mais nous n’allons quand même pas en rester là, il ne s’agit ici que du dessert.

Dominique s’affère en cuisine, pommes de terre, haricots verts, ail, oignons, persil, crème fraiche d’isigny et.. la surprise du chef.

Assez palabrer, voici le menu :

– Mise en bouche Wrap au chèvre frais, raisins de Corinte et câpres, Wrap aux rillettes de canard du Perigord et cornichons du Berry.

– Pavé de filet de boeuf et sa sauce crème d’Isigny au poivre rouge de Kampot. Pommes de terre rissollées aillées sur son lit de haricots verts au beurre de Noirmoutier.

– Camembert au lait cru, moulé à la louche et ses toats de pain maison

– Verre de Chateau Neuf du Pape 2012

– Ile Flottante du Capitaine : Blancs montés en neige à la Black & Decker, Crème anglaise vanillée maison, Nappage de caramel au sucre roux de Gwada.

Après la sieste de l’après midi, tout le monde s’accorde pour un diner très light. Digne d’un repas de fête, nous sommes quand même sortis de table a 17h30…

Toutefois, pas de gâchi à bord. J’avais vu un peu large dans la préparation de la crème anglaise (j’ai suivi la recette du livre que nous avons à bord). Soudain, une idée ! Eureka !

Rajoutons un peu de farine, de lait, et hop, des crêpes….

C’est ainsi qu’une dizaine de crêpes s’échappent de la crêpière du bord. C’est avec un peu confiture de figues embarquée avant le départ que nous pourrons les assaisonner. Ce soir ou demain matin, cela reste encore à voir…

—-
This e-mail was delivered via satellite phone using Global Marine Networks, LLC’s XGate software. Please be kind and keep your replies short.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s