TRANSAT RETOUR J7

3 commentaires

Mardi 5 Juin 2018
Position : 30°49N / 54°30W
Distance sur les dernières 24h : 132Mn (Petite journée)
Moyenne des dern 24h : 5,5N

Il me parait important de vous raconter la scène vécue hier après midi.

Peu avant ma publication de 22h UTC (18h heure du bord), Yoan avait entreprit de préparer une pâte à pain puisque les stocks de pain maison étaient épuisés. Pendant que j’écrivais mes lignes, le pain levait, tellement bien d’ailleurs qu’il a tenté de se faire la male du saladier. On a peut être un peu chargé en levure. Nous travaillons notre préparation et notre pétrissage pour obtenir une mie moelleuse et aérée.

Bref, je termine mon envoi et envisageons de préparer dans le cockpit les fougasses et pains à enfourner par la suite.

Le soleil commence a décliner, les couleurs sont sublimes. Yoan et moi même garnissons les fougasses, pétrissons à nouveau le pain. Dominique nous livre en farine au fur et a mesure. Nous glissons sous spi à 6,5N / 7N. Les mains dans la pâte et la farine, ce n’est pas le moment que ca forcisse. Nous ne sommes pas disposés à la manoeuvre. De ce côté là tout se passera bien.

C’est ensuite que ça se gâte.

Les pains et fougasses sont enfournées. Yoan se lance dans la préparation d’une brioche pur beurre (tant que le four est chaud, autant en profiter). Dominique descend en cuisine pour préparer les fantastiques pâtes bolognaises à sa façon. De mon côté, je fais la petite main et prépare oignons et ails pour notre chef.

Soudain tout s’accélère, une de nos lignes de pêche se tend. Une belle dorade choryphène prénomée Jouki remonte à bord (Yoan appelle tous les poissons par ce petit nom).

Nous nous retrouvons ainsi avec un poisson frais dans le cockpit a préparer, une brioche en stand by, un four rempli de pains et fougasses qu’il faut retourner de temps en temps et une exquise sauce bolognaise en préparation dont les odeurs remontent jusque dans le cockpit.

Pire, c’est également l’heure de l’apéro et bientôt l’heure de l’affalage du spi en prévision de la nuit.

La tension est à son comble pour gérer cette situation.

Quand vint l’heure de la digestion et à l’approche du premier quart, peu de volontaire. C’est alors que nous vint l’idée d’un jeux pour définir l’ordre de passage, le CHI FOU MI autrement dit, Pierre, Feuille, Puit, Ciseau.

Yoan gagne la première partie puis moi et enfin Dominique. L’ordre est donc défini. Le perdant prend le premier quart.

Vous l’aurez compris, l’équipage vit un enfer.

Nous sommes dé-bor-dés !

—-
This e-mail was delivered via satellite phone using Global Marine Networks, LLC’s XGate software. Please be kind and keep your replies short.

3 comments on “TRANSAT RETOUR J7”

  1. Eh ben quel suspense tout le long du message juste pour dire que C est super et que vous êtes débordés avec la bouffe
    Merci de ces nouvelles Bo ne continuation bisoussss

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s