Arrivée aux Canaries

Pas de commentaire

 

Nous arrivons aux Canaries le Mercredi 13 Septembre.

 483 miles c’est ce que nous avons parcouru pour relier Rabat aux iles Canaries, soit 77h de navigation. Gabin, seul, a été malade le premier jour, puis lui et sa sœur ont passé plus de temps à l’intérieur du bateau à jouer comme des fous, nullement dérangés par la grosse houle de l’atlantique. Ils dessinent, se fabriquent des cabanes sous la table à carte, lisent des livres et jouent aux Duplos. Ils s’occupent seuls, sans que nous ayons besoin d’intervenir. Blanche se sentant si bien dans sa cabane, nous la retrouvons, un midi, endormie, blottie à l’intérieur, sur le plancher. Les journées se suivent et se ressemblent, rythmées par les nuits, les siestes et les repas. Laurent prend les quarts de nuits et je le relaie au petit matin lorsque le soleil pointe son nez.

 

Nous arrivons à la nuit tombée, une importante couche nuageuse cache les iles. Nous jouons à tenter de distinguer les contours des iles qui apparaissent progressivement. Souvent, nous ne pouvons apercevoir les sommets des volcans que les nuages enrobent comme des bien précieux.

P_20170913_194953

Nous mouillons de nuit devant la playa Francesca sur l’île de La Graciosa, au pied d’un volcan. La luminosité étant insuffisante, nous restons en retrait de la plage derrière les autres bateaux. Ce n’est que le lendemain matin que nous découvrons l’étonnant paysage vu de notre terrasse. Une jolie petite plage de sable surplombée d’un volcan, puis rien d’autre… La sécheresse, ici pas de verdure, les rares plantes sont de petits buissons desséchés, balayés constamment par le vent et manquant cruellement d’eau pour s’épanouir. La roche est noire, témoignant du passé volcanique de l’île. Nous nous rapprochons de la plage pour tenter d’être un peu plus protégés car le vent souffle entre 25 et 30 nœuds. Malheureusement cela n’aura pas suffit et nous passons la nuit secouée par une houle s’immisçant malicieusement dans le mouillage.

 

Après ces deux nuits nous décidons d’aller tenter notre chance au port de la Graciosa malgré notre absence d’autorisation, car il faut normalement demander un permis une semaine à l’avance pour pouvoir y entrer. Laurent qui désormais maitrise aisément la langue espagnole négocie avec le capitaine du port pour qu’il nous laisse entrer. « Por favor, somos en el barco desde 5 dias. Los ninos necesitan ir a jugar a la playa. hay mucho viento tambien, es para la securidad del barco et de los ninos, hombre. » C’est, finalement, à contre cœur qu’il nous attribue la plus mauvaise place du port alors que de nombreuses autres places sont disponibles… Ici aussi nous sommes secoués par le vent et la houle qui  passe par-dessus le ponton !! Au moins nous pouvons descendre à terre et les enfants, ravis, courent dans tous les sens.

 

Nous arpentons les quelques rues de cet étrange village aux petites maisons blanches sans étage et au toits plats. En guise de jardin, du sable et pour les plus chanceux, un palmier ou un cactus. Les rues sont de simple pistes de sables et pour se déplacer les habitants conduisent de vieux pick up digne des séries américaines. On se croirait dans un vieil épisode de Zoro, les rues sont désertes, le vent soulève des nuages de sable et de poussière, on s’attend à tout moment à voir surgir El Caballero sur son noir destrier, vêtu de sa cape et de son chapeau… Bon nous ne croiserons que de gros touristes anglais sur des vélos !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Nous terminons notre balade sur une plage, les enfants jouent sur le sable et Laurent et moi buvons paisiblement « una jarra » en terrasse.

Demain, Samedi 16 Septembre, nous partons pour Arrecife sur l’île de Lanzarote, rejoindre Callinago, rencontrés à Rabat. Le doudou de Jeanne (6 ans 1/2)  est, depuis le Maroc, à bord de Zanzibar…..

P_20170915_173251

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s