Baléares 2ème partie : Ibiza

6 commentaires

 

C’est à la fois excités et anxieux que nous approchons des côtes d’IBIZA. C’est vrai que cette île n’a pas forcément la meilleure des réputations et n’est célèbre que pour ses soirées alcoolisées aux rythmes endiablés de musiques électro. Pourtant, parait-il, s’y trouve également de merveilleuses Cala (calanques locales) assez préservées du tourisme de masse.

C’est encore au moteur qu’il nous faut avancer. Laurent enrage « Méditerranée de M…, Si c’est pour CA qu’on est venu jusqu’ici je te préviens ça va pas le faire !! tant pis, on retourne en Atlantique !! » Assez philosophe, je le laisse ronger son frein. Il finira bien par changer d’avis, hors de question qu’on fasse demi tour maintenant que nous sommes arrivés jusque-là !

Ce n’est pas dans la première mais dans la deuxième cala où nous mouillons, que nous tombons enfin sous le charme de cette île, plutôt surprenante. La Cala Benirras orientée plein Est n’est pas très grande et est protégée par des parois rocheuses que surmontent pins et oliviers. L’endroit est resté sauvage sans hôtels ni restaurants. IMG_6090Au fond, il y a une plage de sable fin et quelques cabanes construites de pierres et de bois à même le sable. Le long des parois rocheuses, nous découvrons des hangars entièrement fait en bois avec une rampe d’accès pour sortir et abriter les quelques barques de pêcheurs. La mer est transparente, l’eau à 28°C, nous profitons des joies de la baignade, quelque peu restreintes par les méduses.

Les enfants sont aux anges. Nous vivons désormais exclusivement en maillot de bain. Les enfants sont en permanence trempés, soit par ce qu’ils se baignent, soit par ce qu’ils jouent et patouillent avec de l’eau ; peu importe qu’il s’agisse de l’eau de vaisselle, de l’eau de lessive, de l’eau de mer ou de l’eau douce pour se dessaler !! Pour eux, tout est prétexte au jeu et c’est le meilleur moyen de se rafraichir par ces fortes chaleurs.

Nous retrouvons dans cette cala un couple d’anciens clients et amis de Laurent, Thierry et Isabelle. Ils sont tous les deux retraités et viennent passer quelques mois aux Baléares avant d’hiverner leur bateau en Méditerranée. Ils sont accompagnés d’un ami : François, qui nous apprend, le plus simplement du monde au cours d’un apéro, qu’il possède depuis 50 ans la grande villa surplombant la cala !! Le personnage bedonnant et toujours jovial devient alors le guide officiel de nos deux équipages. Blanche qui l’apprécie beaucoup le rebaptise : Copain François. Il nous comte les singularités de cette île dont il semble être tombé amoureux depuis bien longtemps. Il nous apprend ainsi que c’est un Evêque qui, pour unifier l’île et y permettre un meilleur échange et une meilleure organisation entre ses habitants, à créé des villes, environ tous les 6 km (distance qu’un paysan peut aisément parcourir à pied). Toutes ces villes portent des noms de saints et comme l’une d’elle se nomme Sainte Gertrude, on sait même qu’il s’agissait d’un évêque allemand ! Nous passons ainsi de très bons moments en compagnie de l’équipage « d’Etoile Matutine 2 »

En fin d’après-midi, nous sommes tous réunis autour d’un apéritif lorsque retentit une musique de djembés provenant de la plage. Nous nous tournons vers François pour savoir de quoi il s’agit. « C’est une bande de hippies vivant dans les environs qui chaque soir viennent célébrer sur la plage le coucher du soleil aux sons des tamtam. D’ailleurs, vous devriez y aller c’est amusant ! » Ni une ni deux nous partons, intrigués, observer ce spectacle peu banal. Sur un coté de la plage, assis sur le perron d’une cabane, une bande de 5 hippies torses nus jouent du Djembé. La plage est comble de touristes soit surpris de cette soudaine animation soit venus spécialement voir le show !! La bande des 5 ne cesse de s’agrandir ! Il en arrive de tous les coins de la plage qui viennent grossir les rangs de cet ensemble rythmique. Les retardataires ne trouvant plus d’instruments disponibles se mettent à danser fiévreusement pris dans la transe de ces rythmes enivrants. De fortes odeurs de cannabis se dégagent de ces individus ! Nous sommes tous tenus en haleine par ces rythmes qui s’accélèrent au tempo du soleil continuant sa course folle vers la mer. Cependant, la situation, à bien y regarder, nous donne envie de rire, voyant se côtoyer sur cette plage ces hippies dénudés, tatoués et drogués avec des bimbos liftées, les seins refaits en bikinis à paillettes !

De retour sur le bateau, nous apprendrons grâce à François, que nombre de ces fameux hippies ne sont en fait que de riches américains vivant l’hiver dans leurs appartements à New-York ou San-Francisco. L’été, en maque de nature et de sensations fortes ils viennent passer 4/5 mois à vivre d’amour et d’eau fraiche !! Le mythe des hippies vivant au plus proche de la nature s’effondre…. mais nous permet de passer une bonne soirée de rigolade !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous continuons notre découverte de cette jolie côte Nord et nous arrêtons dans la cala de Portinatx qui est un peu plus urbanisée. Sur une petite plage privée d’un hôtel club Blanche se lie d’amitié avec une petite française de son âge venue en vacances avec sa famille. C’est ainsi, grâce à Blanche et Elyne, que nous faisons la connaissance d’une famille de Haute Savoie venue passer une semaine à Ibiza. Très rapidement nous nous lions tous d’amitié et vivons pendant trois jours au rythme de jeux et baignades sur la plage, d’apéros sur le bateau ou sur le sable. Nous passerons ensemble une merveilleuse soirée à boire les meilleurs mojitos de l’ile sur la plage de la cala voisine ou nous nous sommes tous rendus en annexe. Les enfants jouent entre eux sur la plage jusqu’au soleil couchant. Que de bon moments passés ensembles… Nous nous quittons en leur promettant de passer les voir chez eux à notre retour !!

A bientôt les copains.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

6 comments on “Baléares 2ème partie : Ibiza”

  1. Bérengère, c’est un plaisir de lire le récit de votre voyage. Tu as le don de rendre tout cela très vivant et c’est tellement chouette de suivre votre quotidien au gré de vos navigations. Plein de bisous. Tata

    J'aime

  2. Waou!!! Que de belles découvertes. Vous nous faites rêver…..en Bretagne nous n’avons pas eu de sensation de chaleur depuis longtemps!!! Profitez bien les copains et c’est un bonheur de vous suivre un peu partout avec ces récits si réussis.
    Merci pour ce partage et pour le sourire de Blanche!
    Baci et bon vent….sisi,il y a du vent en Med…on en a eu une semaine en Sardaigne!!!

    J'aime

    1. Merci Astrid. En effet nous avons eu chaud parfois même un peu trop chaud!! Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances en Italie. Content d’avoir de vos nouvelles. A bientot. Bises à vous 5.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s