Une semaine avec les grands parents sous la chaleur de l’Andalousie

Pas de commentaire

Nous récupérons mes parents à Lagos, avec une seule hâte, quitter au plus vite la marina car il fait ici une chaleur étouffante. Il fait jusqu’à 33°C dans le bateau !!

Première étape, Alvor, que nous tenons absolument à leur montrer tellement nous avons adoré cette merveilleuse escale.

Nous repartons dès le lendemain car le vol retour de mes parents est depuis Séville. Adieu le Portugal, retour en Espagne à la découverte de l’Andalousie. Nous faisons cap direct sur la baie de Cadix. 24h de nav et une première nuit en mer pour mes parents, sous spi, dans des conditions idéales !!

Nous arrivons au petit matin et choisissons d’aller à la marina de Cadix pour le confort du plus âgés d’entre nous. Sans même prendre le temps de se reposer, nous partons à la découverte de cette ville dont la réputation n’est plus à faire. Les merveilles de Cadix comblent toutes nos espérances. Qu’il fait bon se promener à l’ombre des ruelles escarpées de cette citée ayant accumulée au fil des siècles tant de richesses du monde entier. Ici se côtoient des merveilles rapportées d’Amérique, d’Afrique, du Maghreb et d’Asie. Au programme de la journée : visites de musées, cathédrale, églises et boutiques.

 

Nous ne passerons qu’une nuit au port de cette marina chère, loin du centre et dont les sanitaires sont insalubres. Nous traversons la baie de Cadix pour nous rendre à la marina del puerto de santa maria. D’ici nous pouvons prendre un ferry, qui pour 2euros seulement, nous dépose en plein centre de Cadix. L’accueil y est très sympa, moins chère et plus propre !!

Non loin de la marina, nous découvrons une grande plage de sable fin. Cette plage, paysagée de palmiers, est si large que l’on croirait se promener entre les oasis d’un désert. La baignade est un vrai délice car les températures en journée oscillent entre 35 et 40°C. Nous avons chaud, très chaud.

 Nous décidons de louer ensemble une voiture pour reconduire les parents à l’aéroport et profiter d’une journée de visite à Séville. Nous partons tôt pour pouvoir visiter avant que les températures ne soient trop insupportables.

Nous visitons la cathédrale et l’Alcazar, un magnifique ensemble palatial dont la splendeur des palais rivalisent avec la beauté des jardins qui sont de véritables édens. Nous sommes subjugués pas la magnificence du lieu…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En sortant de ce petit paradis, nous sommes comme assommés d’un coup de massue par la chaleur de midi ! Il nous faut vite trouver un resto climatisé si nous ne voulons fondre au soleil. En début d’après-midi il nous faudra écourter les visites dans le centre-ville ou la température à désormais dépassé les 40°C à l’ombre. Nous sommes heureux de retrouver la voiture climatisée.

Pendant toute l’après-midi, il nous est impossible de ressortir dehors tellement la chaleur est insupportable. Enfants et grands parents s’endorment dans la voiture harassée par cette chaleur. Pour occuper le reste de la journée nous nous réfugions dans un centre commercial climatisé avec la frustration de n’avoir pas peu plus visiter cette belle ville.

Le temps lui continue sa course folle et c’est déjà l’heure d’accompagner mes parents à l’aéroport.

Bye, bye, Papilou et Mamita !!

Après cette semaine intense en navigations et visites sous de fortes chaleurs nous sommes épuisés. (Mes parents ont mis une semaine à se remettre de cette épopée !!)

Pourtant le lendemain de leur départ coïncide avec le dimanche 18 Juin, jour de la fête du Saint Sacrement. Des processions sont prévues en cet honneur à Cadix. Impossible pour nous de louper cette occasion. Toute la ville est en fête au couleur du corpus Christi, des chaises sont installées le long des rues pour voir passer toute la procession. Les gens se sont endimanchés pour cet évènement, et se pressent pour ne pas rater le début des festivités.

Commence alors la procession dans laquelle se succèdent : fanfare, paroissiens munis de grands cierges, jeunes filles vêtues de magnifiques robes blanche une fleur à la main, enfants de cœur, prêtre, cardinal, évêque tous en tenus d’apparat. Viennent également des chars richement ornés supportant des statuts du Christ ou de la Vierge.

Le plus beau de tous, bijoux d’orfèvrerie entièrement fait d’argent, présente l’hostie consacré représentant le corps du Christ. Tous s’agenouillent et se signent à son passage.

Dans les rues de Cadix nous sommes emportés par la ferveur de ce peuple Espagnol.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s