Iles de CIES, une escale qui se mérite !

One comment

islascies-slide-0x498

Jeudi 18 Mai

Cies, Salvora, Ons, des iles réunies en réserve naturelle, face aux rias. Après avoir récupéré quelques prospectus dans les offices du tourisme rencontrés sur notre chemin, nous décidons d’intégrer à notre parcours une escale aux iles Cies, face à la Ria de Vigo. Iles sur lesquelles, soi-disant, il y aurait une des plus belles plages du monde… les Glénan seraient ils concurrencés ?

Pour y aller, il faut être muni d’un permis de navigation puis d’un permis de mouillage (il existe aussi un permis de plongée et de campement), le parcours du combattant commence là.

Déjà l’adresse mail du premier document n’est plus la bonne, ensuite un jour férié espagnol le jour de notre passage à Vigo. Au bout de plusieurs mails à différentes adresses, nous finissons par recevoir les documents à remplir. Ni une ni deux, je les renvoie complétés en bon et due forme accompagnés des papiers demandés.

N’ayant pas de réponse au bout de 36h, nous décidons de nous rendre à leur bureau en centre-ville à l’occasion d’un ravitaillement. Pas de chance, les bureaux sont ouverts le matin, et bien entendu, nous passons l’après-midi.

Prochaine tentative demain matin, si elle est infructueuse, nous ferons l’impasse sur cette escale.

J’espère que cela en vaut la peine, d’après les photos, oui… Heureusement que nous avons un peu de temps devant nous avant notre rendez-vous à Lisbonne.

Vendredi 19 Mai

Réveil en douceur ce matin pour tout l’équipage.

10H, Bérengère reste à bord avec Blanche pour une séance d’école, quant à moi, je pars avec Gabin à la conquête de ce que nous pourrions finir par appeler le Graal.

A notre arrivée au bureau du Parc Naturel, j’explique, dans mon espagnol de qualité moyenne, la raison de notre présence. A ce moment, une petite dame, au fond de la pièce, tend un papier en l’air en disant « ZANZIBAR » ? Pris d’un ouf de soulagement, elle s’avance vers moi pour me donner l’autorisation et m’expliquer qu’elle venait tout juste de me l’envoyer par mail !

Une fois le papier en poche, il nous faut encore nous inscrire sur le site pour avoir l’autorisation de mouiller pendant 3 jours maximum, ce que nous faisons immédiatement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De retour au bateau, tout le monde est fin prêt pour quitter la ville qui commence à nous peser un peu. 11h30, nous quittons le ponton, quelques 8,5 miles nous séparent du but. Le ciel est gris au-dessus de Vigo mais parait dégagé à l’entrée de la ria et aux dessus des îles.

Ce sont les yeux grands ouverts que nous avançons en direction de la Playa Das Rodas, au moteur, sur des eaux glacies par l’absence de vent et un soleil qui perce malgré les nuages.

Que va-t-on découvrir en arrivant ? Cette attente était-elle justifiée ?

Dans un heure et demi, nous le saurons.

IMG_4758

A Suivre 😉

SE RENDRE AUX ILES :

Vous trouverez ci-joint les documents à renvoyer pour obtenir ce permis. Dans un document est indiqué qu’il faut de se rendre sur internet (après obtention du permis de navigation dans les iles) pour déclarer les jours de mouillages (max 3 consécutifs en pleine saison par iles) mais l’adresse du site indiquée n’est pas la bonne. Après quelques recherches, on finit par la trouver : http://www.iatlanticas.es/html/index96e7.html

1 – INTRUCCIONES NAVEGACION Y FONDEO FRANCES 2017

2 – FORMULARIO NAGEGACÓN FRANCÉS 2017

 

1 comments on “Iles de CIES, une escale qui se mérite !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s