Le Départ

3 commentaires

Nous sommes aujourd’hui le 17 Avril, Jour du départ, c’est également le Lundi de Pâques et nous venons de passer le Week end en famille chez ma sœur et mon beau-frère.

La semaine dernière nous avons vidé, rangé, nettoyé la maison puis nous avons avitaillé, rangé et nettoyé le bateau. Heureusement que les enfants étaient gardés par Papilou et Mamita.

Ça y est ! C’est le grand Jour ! Nous l’avons tant attendu, tant préparé… Nous y sommes.
Mais pour le moment, pas trop le temps d’y penser, il est 10h et nous venons d’arriver à la maison. Laurent aidé de Tonton Loïc fini les dernières petites touches de ménage, quant à moi, je pars avec Faustine faire le dernier plein de courses, principalement le frais. Nous réussirons tout de même à repartir du magasin avec un caddie plein.

fhd0698.jpg

13h, nous nous retrouvons à bord pour décharger les courses et les dernières affaires de la maison. Bon, il nous reste pas mal de temps puisque nous ne prenons l’écluse qu’à 21h… Déjeuner sur le pouce puis il faut réussir à tous caser dans le bateau. C’est un vrai casse-tête de trouver une place pour chaque chose ; facile d’accès pour certaines, dans des coffres presque inaccessibles pour d’autres, devant impérativement être conservés au frais (enfin sous la ligne de flottaison) pour les médicaments et le chocolat !! Et puis ce n’est pas tout de ranger, après il faut pouvoir retrouver (encore un petit fichier Excel)!! Laurent repart chercher des bouteilles de gaz et gérer les derniers détails de la maison… Bref on ne chôme pas de l’après-midi.

17h30, les premiers invités pour notre pot de départ arrivent. « Quoi ! déjà ? »

Et là, tout s’enchaine !! On déplace le bateau pour s’installer en mode ponton d’honneur au port de Vannes. On sort les tables de camping, les bouteilles de Cidre et les gâteaux apéro. Les dernières affaires ne trouvant pas leurs places dans le bateau sont transférées dans la voiture des parents, les dernières recommandations sont faites. Les amis, famille, collègues, nounou, maitresse, directrice, anciens clients se succèdent pour venir nous souhaiter un bon voyage et nous dire au revoir.

Nous sommes comblés de tant d’attentions, de gentillesses, de paroles bienveillantes, d’encouragements, de félicitations, « Mais de Quoi ? Nous ne sommes même pas encore partis », « mais merci quand même ».
Quelle effervescence, quelle ambiance sur le port !

20h30

Laurent : « Bon ca y est Bérengère, je crois qu’il est temps d’y aller »
Béren : « Quoi ?? Maintenant ? » Ça fait plus d’un an qu’on prépare ce moment mais là je ne me sens pas du tout prête, c’est bien trooop tôt.
Tout s’est enchainé si rapidement aujourd’hui que j’ai l’impression de ne pas avoir eu le temps de me préparer à partir… bon de toute façon maintenant c’est trop tard il faut y aller.

P_20170417_200915

Nous rassemblons les quelques affaires éparpillées sur le quai, nous récupérons nos enfants qui, depuis 2 heures courent comme des fous avec les cousines et les copains, copines. Puis nous descendons jusqu’au bateau accompagné de la vingtaine de personnes encore présente. Les dernières embrassades sont heureusement rapides et joyeuses, ne laissent pas la place aux effusions sentimentales.

20h45, Nous larguons les amarres, enfin notre équipe technique le fait… Car nous partons avec 4 passagers clandestins :

IMG_4104Yann, Aurélie, Jéjé et JB qui vont nous accompagner jusqu’à l’île aux moines où nous passerons la première nuit.

IMG-20170421-WA0002Ce n’est qu’après avoir effectué un demi-tour dans le port et en repassant devant toutes les personnes rassemblées pour nous sur le ponton et faisant des grands signes d’Au revoir que je réalise enfin que nous partons. Toute l’émotion jusque-là contenue m’envahie alors, pas tant de nous voir partir, mais de savoir que toutes les personnes présentent ce soir-là nous encouragent et nous soutiennent. « Vous allez tous nous manquer ». Quelques larmes coulent sur mes joues, mais c’est bon, nous sommes suffisamment éloignés du ponton, personne ne peut me voir… sauf évidemment les 4 clandestins cachés dans le bateau qui en ont profités pour sortir caméra, téléphone et appareil photo !!

Blanche est complètement excitée, elle refuse de retirer palmes, masque et tuba offerts par tata marie juste avant le départ.

Gabin lui est un peu plus perplexe et ne comprend pas bien ce qu’il se passe. N’ayant pas encore passé l’écluse du port de Vannes, il nous demande : « L’es biento aïvé Maman ? »

IMG_6733

« Mon pauvre chéri, si tu savais ! on vient juste de partir pour un très long voyage… »

3 comments on “Le Départ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s